Jouons masqués

Projet socioculturel 2021
Théâtre, jeux, couture, audio, vidéo, échanges intergénérationnels…

Parce qu’il devient nécessaire de s’adapter et de jouer avec les contraintes sanitaires plutôt que de les subir. Parce que tout le monde est impacté et qu’il faut accepter que cela dure…
Et puisqu’il semble indispensable d’accepter de « vivre avec », alors jouons-en ! Expérimentons, créons ensemble de nouvelles manières de communiquer, de jouer, de partager, d’exprimer notre affection…

Octobre 2020 – Travail autour de la construction d’un personnage – Secteur Jeunes Milles Bulles (86).

Un projet d’ateliers théâtre « masqués et sans contact » destiné aux écoles

L’idée est de proposer à une classe un atelier théâtre hebdomadaire où les élèves mettrons leurs émotions en mots et en mouvements. Outre les bienfaits qu’apporte le théâtre en général (expression orale, confiance en soi, maîtrise du corps, valorisation extrascolaire, …), les enfants seront invités à expérimenter de manière ludique les notions de contrainte et de liberté à travers des jeux variés, adaptés au protocole sanitaire en vigueur.

  • Comment sourit-on avec le masque ?
  • Comment parle-t-on distinctement ?
  • Comment se saluer sans contact ?
  • Comment jouer ensemble ?
  • Comment peut-on exprimer son affection ?

Jeux et dialogue permettront aux enfants d’avoir un nouveau regard sur la situation et de ne plus subir cet évènement mondial qui les dépasse. Une fois la crainte dépassée, la créativité des enfants leur permettra de mieux se projeter et, pourquoi pas, d’imaginer l’après !

Proposer un atelier théâtre « masqué et sans contact » est l’occasion d’offrir aux enfants un espace de jeu informel pour poser des questions, verbaliser les ressentis et, surtout, apprendre à jouer avec ces contraintes. Autrement dit, permettre aux enfants de « redevenir maîtres du jeu ».

Un projet de témoignages audios pour permettre de verbaliser

Grâce à intervention d’un professionnel, les élèves et personnel enseignant auront l’occasion de se questionner puis de verbaliser leurs ressentis et émotions face à la crise sanitaire que nous traversons. L’occasion de poser des mots, souvent libérateurs, dans un espace informel de confiance.

Avec l’accord de tous, ces enregistrements pourront être partagés avec l’ensemble des participants afin de mieux comprendre les émotions de chacun et s’en servir de matériaux pour la conception du spectacle de fin de projet.

Un projet de vidéos pour lutter contre l’isolement des personnes isolées

Entrer en contact à distance avec des personnes âgées, fragiles ou isolées, permettrait aux enfants de prendre conscience de la situation de ces personnes, dont on entend parler en permanence mais qu’on ne voit jamais…

Mathilde, 10 ans.

Un échange épistolaire ou visio pourra être proposé entre les deux établissements partenaires afin que chacun entretienne le lien social intergénérationnel naissant. Cette action permettra aux enfants d’élargir leur vision et leur compréhension des inquiétudes des adultes et de se sentir acteurs à leur échelle de la chaîne de solidarité que provoque cette situation exeptionnelle.

Pourquoi filmer et diffuser des vidéos de personnes âgées, fragiles, isolées ?
> Pour leurs offrir la liberté de s’exprimer de vive voix,
> Pour leur donner accès à une certaine visibilité,
> Parce qu’ils ne doivent pas rester seuls, cachés,
> Parce qu’ils ne doivent pas être oubliés,
> Parce que si on les voit, alors c’est qu’ils existent…